La batterie du futur sera produite dans les Pyrénées

 

8eacec50776e27c2c86786c82a486e02

 

Le géant canadien de l’énergie Hydro-Québec va développer dans son futur laboratoire de recherche de Lacq (Pyrénées-Atlantiques), une technologie révolutionnaire permettant de produire d’ici à 2020 la batterie du futur.

Ce laboratoire aura pour mission de faire de la recherche fondamentale et de la recherche appliquée visant à l’industrialisation à grande échelle de ce type de batterie à base de lithium-fer-phosphate (LFP) et utilisant des nanoparticules permettant de créer des batteries électriques plus petites et plus légères.

Leur capacité de stockage sera dix fois supérieure à celles actuellement disponibles sur le marché et elles pourront supporter 30.000 recharges au lieu de 3.500 pour les batteries les plus en pointe aujourd’hui, celles à base de lithium-métal-polymère (LMP). Ces batteries LMP sont également issues d’un brevet de l’Institut de Recherche Hydro-Québec, et produites en Bretagne et au Canada pour les Bluecar du groupe Bolloré.

« Ces nouvelles batteries bien plus performantes permettent de travailler à destination des véhicules de transports en commun, mais aussi sur le stockage d’énergie de masse au pied des éoliennes », précise Patrice Bernos, directeur général de Chempark.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

 

Laisser un commentaire

Connect with:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>