Premier cours de natation

Angoisse ce lundi matin au saut du lit : la Garonne déborde jusqu’aux pieds de Cap Sciences !!! Alerte rouge, ceci n’est pas un exercice, je répète, ceci n’est pas un exercice ! Pris de panique, (ahh mais attends là, je ne sais même plus si je sais nager ! ») j’ai envoyé direct un appel à l’aide sur les réseaux sociaux.

tweet garonne débordecoupé

Sur les conseils avisés d’un twittos, je me suis réfugié sur le toit… Oui, ça va je sais, j’aurais pu y penser tout seul. Mais parfois, la panique nous fait perdre nos moyens…

Doc est passé me voir ! Il s’inquiétait pour moi après avoir entendu l’alerte météo. Une fois sur place, je me suis senti mieux. On a joué à « qui suis-je » :  je me suis mis tout près du bord du toit, en écartant les bras, les yeux fermés et j’ai déclaré dans un murmure, la voix chargée d’émotions « I’m flying, Jack ! ». Superbe interprétation de… ? de…. ? Rose Dewitt dans Titanic, bien sûr !

Doc m’a dit qu’il était tout de même préoccupé de me savoir si près de la Garonne sans que je sache nager. « Il faut que tu prennes des cours de natation », a-t-il catégoriquement déclaré. Je n’étais pas très chaud au début, et puis on a réfléchi à un plan d’attaque. J’ai fait un dessin pour qu’on comprenne mieux.

Plan d'attaque pour mon premier cours de natation

Plan d’attaque pour mon premier cours de natation

Je me suis d’abord occupé de rassembler le matériel à droite à gauche. Au milieu de l’après-midi, j’avais réuni le pneu de tracteur, les lunettes de soudeur, le tuyau-tuba, le maître-nageur (enfin plutôt la maître-nageuse), la grue mobile, le maillot de bain et le canoë. Après avoir pataugé dans le petit bain, je me suis harnaché au câble de la grue, et… oui on peut le dire, je me suis jeté à l’eau ! La monitrice m’a d’abord appris à faire la planche, « pour, a-t-elle dit, faire confiance à l’eau ». Doc a parlé d’un truc à propos d’un certain Archimède qui veillait à ce que je ne coule pas en me poussant le dos. J’ai validé le niveau « planche ». La brasse, c’était un peu plus dur avec mes petits bras, j’avais plus souvent la tête sous l’eau qu’hors de l’eau. La maître-nageuse, toujours positive, m’a dit que j’avais réinventé la brasse coulée. Elle a raison, toujours voir le verre à moitié plein, surtout quand on a la tête dedans.

Donc ça y est, je sais (à peu près) nager. Comme on ne sait pas encore si je flotte sans bouée ou si mes six tonnes de muscle couleront à pic si je tombe à l’eau, je garde le pneu autour de moi pour l’instant. C’est un peu encombrant, mais la sécurité passe avant tout !

Depuis, l’eau de la Garonne est retournée dans son lit et on peut de nouveau visiter l’expo. Doc et moi, on va se renseigner auprès d’un spécialiste des dinosaures pour savoir s’ils flottaient… A suivre !

Une réflexion au sujet de « Premier cours de natation »

Laisser un commentaire

Connect with:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>