L’odorat au quotidien

Herr-E.de.Bonneval 

Photo par Eléonore de Bonneval

 

Ce site est dédié au sens olfactif, à ce sens invisible et muet responsable d’un cinquième de notre capacité sensorielle.

Des témoignages de personnes victime d’anosmie sont aussi relayées afin de mieux appréhender le rôle joué par le sens olfactif dans notre quotidien.

L’anosmie est à l’odorat ce que la cécité est à la vue, ou la surdité à l’ouie.  Les anosmiques congénitaux sont nés atteints d’anosmie et incapables de détecter les odeurs de toutes sortes tout au long de leur vie. L’anosmie peut également survenir chez les fumeurs, à la suite d’un  grave traumatisme crânien ou de maladies inflammatoires du nez et des sinus, d’une polypose nasale ou tout simplement ne jamais guérir d’un virus de la grippe ou d’une rhinite. Elle peut aussi être l’un des prémices de maladies neuro-dégénératives comme les maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

Perdre le sens de l’odorat équivaut à perdre l’essentiel des saveurs alimentaires de la vie quotidienne. Le goût se résume exclusivement en sucré, salé, amer, acide et umami*. 

Par ailleurs, l’odorat joue un rôle important dans les interactions sociales et sa perte peut avoir d’importantes conséquences psychologiques et physiologiques. Bien que des recherches sur l’anosmie soient en cours, peu sont sensibles au réel impact de l’anosmie sur le quotidien des victimes de cette maladie.

*Umami est un terme japonais désignant l’une des cinq saveurs fondamentales pouvant être identifiées par le goût.

Interview dans le cadre de l’exposition : Anosmie, vivre sans odorat au CHU de Bordeaux du 10 avril au 18 juillet 2014

Laisser un commentaire

Connect with:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>